BIOGRAPHIE

Largement inspiré par les racines de la folk américaine, du rock et des musiques du monde, Gadjo Loco propose un road-trip musical métissé qui vous entrainera à travers les grands espaces américains, dans des pubs irlandais surchauffés ou lors de soirées ardentes dans les contrées les plus exotiques.

Groupe de folk lyonnais, Gadjo Loco arpente les rues et les scènes depuis 2008 avec toujours le choix affirmé et le pari réussi d’une musique strictement instrumentale.

Une aventure à vivre sur scène, électrique et éclairée, ou en acoustique, autour de compositions toujours aussi riches que variées, pour une musique festive et sans frontières.

louis

Tout au long de leur huit années d’existence, les gadjos ont su se forger une personnalité musicale forte et un public aussi large qu’éclectique. Originaires de Lyon, ils ont réalisés de nombreuses dates sur les scènes de la région Rhône-Alpes et en tournées estivales dans toute la France. On les a même vus sur quelques scènes Londoniennes et en Suisse.

Quatre albums (17 000 exemplaires pressés), ont permis au groupe d’affiner sa proposition musicale et d’évoluer à mi-chemin entre les scènes de musique folk, de musique du monde, de jazz et de musique actuelle.

Et puis si l’envie vous prend d’aller flâner en ville par une journée ensoleillée, il se pourrait que vous les croisiez à faire transpirer le macadam des rues ou les pavés d’une place.

L’EQUIPE

team-member

El Fuerte

Banjo / Weissenborn

Guillaume Faure
Petit par la taille, grand par les ongles, c'est le sherpa des pentes lyonnaises, avec sur le dos son banjo, sa guitare et son weissenborn.
Aussi appelé l'homme aux picks d'Or, mister Big Foot on stage, pour sa cadence de picking incroyable.
Bronze aussi vite qu'un serbe

team-member

Ménaaaaard !

Contrebasse

Louis Ménard
Une pompe qui groove, ça sent le manouche à plein nez. Il est même capable de jouer avec sa contrebasse sur le sol, ou avec les pieds. Véritable MacGyver de la technique, vit au milieu d'élevage de poulets de Bresse.

Possède 10 voitures, mais n'a qu'un moteur !

team-member

Papa

Cajón / Percussions

Julien Delooz
Papa de la formation, normand invétéré, capable de se baigner dans une eau à 4°C, même à 3h du mat' !
Il est également l'auteur de votre fatigue pédestre lors des concerts de Gadjo Loco.

A, de fait, les mains plates et met souvent les mots à l'envers ce qui n'a rien à voir...

team-member

Tom

Saxophone

Thomas Stioui
Discret et barbu, ne parle jamais pour ne rien dire, toujours avec sagesse. Aussi appelé le bucheron de Tunis
Alterne aisément entre Sax Tenor et Soprano avec un phrasé digne des plus grosses vedettes des balkans.

A une chance incroyable aux dés...

team-member

Lesly

Guitare

Lesly Grange
Et non il n'est ni anglais ni irlandais, mais isérois, et il a un sacré coup de poignet. Aussi fiable qu'un moteur de tracteur Ferguson, mais avec une belle consommation de cordes et de produits houblonnés.
A peur des guêpes et plus généralement des petites bêtes.

team-member

Vin's

Tech. SON

Vincent Dijoux
N'a pas de cheveux, mais de bonnes oreilles ! Toujours à l’affût du moindre petit larsen qui traîne, vous le verrez souvent derrière une grande table pleine de boutons.

Pilote de ligne de la technique, il est également le sosie caché d'une personnalité très connue...

team-member

Félon

Trombone

Felix Edouard
Le petit jeunot qui en a toujours une bonne à sortir, si vous le croisez à un concert de New Orleans plein de gomina, c'est normal pas de panique ! Adore le thon en boîte (surtout parce qu'il n'en sent pas l'odeur !)

Sait aussi faire du tiramisu avec ou sans gâteaux...

team-member

Mado

Tech. Light

Madeline Lambert
Ah Mado... Notre Gadjo Loquette !
Celle qui met du jaune, du bleu, du rouge dans nos concerts...
Elle a également réalisé des vidéos pour nous ! Autant vous dire que vous serez hypnotisé par ses jeux de lumière en tout genre !

Petite mais costaude !!

L’Historique

2008
Gadjo Loco naît de la rencontre entre Artur Szokaluk et Guillaume Faure en Janvier 2008. Ils commencent à jouer ensemble dans les rues de Lyon pour y distiller une musique poétique et entraînante.

Après quelques temps de travail à deux et encouragés par le succès qu’ils rencontrent dans la rue auprès d’un public très large, ces deux énergumènes décident d’enrichir leurs compositions et arrangements en intégrant une contrebasse et un instrument à vent à leur formation : Ludovic Jacqueroud (contrebasse) et Jérémie Soulas (harmonicas et saxophones). Gadjo Loco démarre pour de bon dans le courant du mois de Février 2008.

Dès que le soleil pointe le bout de son nez, le quartet arpente les pavés de Lyon et se fait un nom. Arrive alors leur toute première galette : Métis’Swing, un hommage vibrant aux standards qu’ils jouent à leur début. Ils partent en tournée pendant l’été 2008 et rencontrent un succès grandissant, notamment à Annecy.

2009
Les dates se succèdent, mais le 23 mai 2009, juste après la sortie du premier album (Blue Folk) Artur quitte la route de Gadjo Loco pour retourner vivre en Pologne, son pays natal.

Ce départ suscite une grande réflexion au sein du groupe mais les trois autres larrons décident de continuer l’aventure en restructurant la formation. C’est à ce moment que les auditions pour guitaristes commencent, les dates continuent grâce à l’interim effectué par Julien Sermet le temps que le groupe trouve son guitariste en la personne de Simon Jamilloux.

Une mission pour aller acheter un banjo bluegrass en Suisse est organisée, Guillaume se met à ce nouvel instrument avec acharnement pour être opérationnel au plus tôt. Petit à petit de nouveaux morceaux voient le jour.

Septembre 2009, Guillaume, qui y tenait depuis longtemps, se met en recherche d’un percussionniste et le trouve : Julien Delooz, au cajon, va désormais rythmer la musique de Gadjo Loco.

2010
Les Gadjo enchaînent dates, concerts de rue et enregistrements pour affiner leurs arrangements. La captation d’un album live à lieu au ToïToï le Zinc à Villeurbanne, en Avril 2010. L’événement est un succès ; la salle est remplie à craquer et le concert une réussite.

Mixage et mastering terminés, le groupe prépare ses tournées d’été sur les routes : Collioure, Avignon, Annecy, Hermance (Genève)…

De retour à Lyon et après quelques congés bien mérités, le troisième album sort enfin : No Folkin’Name.

Sachez, tout de même que ce fut long… Enregistré au mois d’avril 2010, il ne voit réellement le jour qu’en Février 2011.
Merci à l’administration pour la complexité de ses rouages et à l’indicible galère dans laquelle il faut pénétrer pour avoir quelqu’un au bout du fil qui daigne vous expliquer deux ou trois petites choses de cette… bref… C’est green mec.

2011
Février 2011, le groupe fête ses 3 ans avec quelques concerts dans sa belle ville de Lyon et s’investit activement et de manière très productive sur le renouveau de son set, sur l’organisation interne et le booking. Gadjo Loco participe d’ailleurs à cette époque au concours de l’Opéra de Lyon « Mozart c’est vous » et organise un enregistrement studio pour l’occasion avec Jean-Louis Diaz, notre cher magicien du son.

Le 11 Avril 2011 les résultats du concours paraissent sur le site internet de l’Opéra de Lyon et les 3 lauréats sont : Argentieri Quatro, Cra-P et GADJO LOCO !

Pendant cette période de transition et de changement, Ludo est remplacé à la contrebasse successivement par Yannick Benhamed qui fait l’été aux côtés du groupe, puis Frederic Bret qui rejoint les rangs des Gadjo à la rentrée.

GL2

2012
Le 1er mars 2012 marque la sortie de « LONG ROAD » au Sirius à Lyon, 4ème album. Simon, notre rocker, décide peu après de voguer vers de nouveaux horizons. Après avoir auditionné pas mal de gratteux, le choix se porte sur Lesly Grange qui intègre la formation et assure les concerts à partir du mois de mai 2012. Il décroche très vite son petit surnom lorsqu’on se rend compte que les cordes sont cassées à la pelle !!!

Une tournée d’été se prépare, la route est encore longue mais déjà quelques bornes s’affichent au compteur…

Après une tournée épique pendant près de 4 semaines, des rencontres dans toute la région et une consommation de coca-cola qui doit dépasser à nous cinq les 2 hectolitres sur la période, les Gadjo rentrent sur Lyon avec un camion en moins et un son de groupe en plus.

Guillaume décide de quitter Lyon pour changer d’air et jette son dévolu sur Grenade. Il rejoint là bas des musiciens rencontrés à Annecy. On continue à bosser à quatre pendant son absence et trois nouveaux arrangements de thèmes sont enregistrés en studio.

2013
Guillaume rentre après son voyage en terre espagnole et on recommence à travailler à cinq dès le début du mois de février.

Une belle date nous attend le Samedi 1er Juin 2013 au festival du 6e Continent à Lyon en compagnie de Balkan Beat Box. Ce soir là Gadjo Loco se confronte à une grosse scène et à un public nombreux venu écouter toutes les musiques du monde.

Gadjo Loco 2013

Mais la route et le macadam nous appellent et la tournée d’été 2013 est lancée avec un périple qui nous mène sur la côte atlantique.

Côte que l’on remontera à Bordeaux jusqu’à la Rochelle en passant notamment par Euronat, Soulac, Royan et Ronces-Les-Bains. On termine par 4 jours à s’incruster aux Franco Folies où on a fait de très belles rencontres. La deuxième session de l’été se déroule à Annecy ; notre destination de prédilection.

Cette année là, on fini l’été avec quelques records, le cap des 10 000 CD vendus, une équipe plus soudée que jamais et encore et toujours des rencontres géniales.

2014
Cette saison se déroule sous le signe d’un double travail ; un accompagnement extérieur pour préparer le groupe à être plus présent sur scène (via le Conservatoire de Lyon, département musiques actuelles) et la préparation du quatrième album Busking Day.

Entre les prises de son définitive de l’album (fin mars) et sa finalisation au début du mois de juin, le groupe part en tournée à Paris et à Londres. Six dates débusquées par nos soins rythment notre périple vers le nord et sont la source de bien belles rencontres.

Busking Day voit le jour le Vendredi 27 juin lors d’un concert de sortie intimiste dans un bel espace vert de Lyon.

Puis Gadjo Loco part en tournée d’été pour la septième année consécutive, et c’est un été difficile qui commence, la pluie et la fatigue nous sapent le moral… On fait tout de même de belles rencontre à Chalon dans la rue, mais à Annecy les flics ne sont plus aussi sympa que par le passé. On rentre épuisés par notre année et on apprend la volonté de Jérémie et de Frédéric de quitter le groupe.

Assez blasés, on décide tout de même de remonter une équipe, et grand bien nous fasse !

2015
C’est d’arrache-pied qu’on forme nos nouveaux dès novembre 2014, l’équipe est constituée du premier coup, une chance assez incroyable !

Gadjo Loco a donc un nouveau contrebassiste (Louis Ménard), un nouveau saxophoniste (Thomas Stioui) et un nouveau tromboniste (Félix Edouard).

GadjoLoco-NuitsDuLoup2015©P_Sauriat13

Le son du groupe se dirige vers plus de festif qu’auparavant grâce à la présence de cette nouvelle section cuivrée.

De belles dates commencent a arriver et une tournée d’été s’organise, Amiens, Perpignan, Auxerre, Paris, Ambérieu. C’est une belle année 2015 qui s’est déroulée. Espérons que 2016 soit encore meilleure !